Accueil

Editorial

Notre association œuvre pour que nos activités, la randonnée pédestre et la marche nordique, soient accessibles à tous sans discrimination, et se déroulent dans un climat de partage loin de tout objectif sportif élitiste.

Elle reste animée par les valeurs d'éducation populaire et de laïcité qui étaient ses fondements à sa naissance en 1948. Le camping, qui était l'objectif initial, a laissé place à la randonnée et à la marche nordique, mais avec toujours le même esprit : organiser nous-mêmes nos activités et partager le plaisir d'être ensemble, au simple contact de la nature.
Ces activités physiques de loisir en pratique associative sont en accord avec la conception citoyenne du sport de notre fédération l'UFOLEP qui milite depuis toujours pour un sport-santé facteur de cohésion sociale.

Vous découvrirez sur les différentes pages de ce site notre fonctionnement et notre programme d'activités (randonnées dominicales, marches nordiques). Les randonnées, de différentes longueurs pour accommoder toutes les capacités physiques, sont choisies et conduites en toute sécurité par nos animateurs bénévoles. Les séances de marche nordique sont animées par des adhérents de l'association formés à cette pratique sportive plus intense.
N'hésitez pas à nous rejoindre (ne serait-ce que pour un essai) : vous vous ferez de nouveaux amis et vous découvrirez en marchant en petit groupe (une vingtaine de personnes en moyenne) les merveilleux sites de notre région !

Randonner avec l'ULCR ...

... Quitter la ville en petits groupes, sous la houlette de notre guide accompagnateur du jour, et enfiler le plus vite possible nos grosses chaussures qui nous permettront de cheminer dans les sentiers boueux, franchir un fossé, puis reprendre une route qui va nous faire rejoindre un petit bois où s'enfoncer, faire une pause sur un tapis de feuilles mortes ou s'asseoir sur un talus verdoyant en surplomb d'un cours d'eau et extirper du sac à dos le casse-croûte bienfaisant, repartir à l'assaut d'une colline jusqu'à son sommet pour admirer un moulin à vent restauré depuis peu, et enfin, 20 kms plus loin, les jambes lasses, quitter les chaussures devenues trop lourdes pour nous séparer avec le sentiment bienheureux d'avoir partagé plus qu'un grand « bol d'air » et la promesse de se retrouver le dimanche suivant ....